Block title
Block content

Logo

posté le 15 avr 2016

Notre logo, créé et offert à l'association par Fanny Krackenberger, est inspiré du ruban de l'Association Parents Orphelins. Merci beaucoup à eux de nous avoir autorisé à l'utiliser. http://www.parentsorphelins.org/

Lou'Ange

posté le 04 avr 2016

Aujourd'hui, je voudrais vous parler de cette association Lou'Ange Deuil Périnatal.
Lou'Ange confectionne des layettes et des couffins pour les tout petits bébés nés sans vie, afin d'adoucir et de rendre digne leur dernière rencontre avec leurs parents.
Les maternités n'ont rien pour ces si petits bébés, même pas un bonnet.
Le travail de cette association est vraiment très important.
Lou'Ange a besoin de dons pour continuer à acheter de la laine et du tissu pour ses bénévoles.
N'hésitez pas à les suivre sur Fb et sur leur site ;
http://lou-ange.wifeo.com/#mw999

<3 Damien Jouillerot, un parrain pour Souvenange <3

posté le 31 mar 2016

Damien Jouillerot est un jeune acteur français de talent, à la carrière déjà longue !

Découvert par Gérard Jugnot à l'âge de 16 ans, il commence sa carrière dans Monsieur Batignole. Puis il tourne sous la direction de Jean Becker, d'Alain Chabat, de Gilles Legrand, et de Jean-Jacques Zilbermann dans Les fautes d'orthographe. Pour ce film, dans lequel il partage la vedette avec Carole Bouquet, il est nominé aux Césars dans la catégorie du meilleur jeune espoir masculin.

Depuis, il n'a pas cessé de tourner, avec les plus grands réalisateurs pour le cinéma, mais aussi dans de nombreux téléfilms et séries. Il a également joué dans quatre pièces de théâtre. Damien a un autre talent, celui du dessin. Il nous offre douceur et sensibilité dans ses Crobards d'amour qui seront bientôt publiés.

Damien est un acteur au grand cœur touché par la cause du deuil périnatal. Il marié et papa d'un petit garçon de 7 ans. Il a accepté d'être le parrain de l'association Souvenange sans aucune hésitation.

Un grand merci heart

https://www.facebook.com/Les-crobards-damour-774929202564…/…

https://www.facebook.com/damien.jouillerot?fref=ts 

Jean, co-fondateur de l'association et photographe bénévole

posté le 31 mar 2016

Jean est co-fondateur de l'association Souvenange, trésorier-secrétaire, et photographe bénévole. Voici son témoignage heart

"On ne photographie pas la mort, on capture l'amour !" Pour moi, co-fondateur de l'association Souvenange Photographie France, secrétaire-trésorier et photographe bénévole pour les retouches, cette phrase pourrait résumer mon implication, ici avec vous tous. Quel drame pour une famille endeuillée d'un bébé de ne pouvoir faire un deuil digne de ce nom parce que le "non-événement" du décès, le déni, ou l'impossibilité d'en montrer la réalité sont aussi prégnants. Dans mon humble action auprès des familles qui nous sollicitent, devant mon ordinateur bien froid, je me retrouve face à une photo de mort. Et quand je m’attaque aux pixels, parfois pendant des heures, je me situe alors au cœur, au plus profond, à l’essentiel de la vie et je me retrouve face à une photo d'amour, photo dont il faut remonter l'aspect matériel au niveau du cœur. Les parents ayant vécu ce drame ont dû pleurer une première fois de tristesse quand le décès est arrivé. Ils ont souvent pleuré une deuxième fois quand ils ont reçu une photo retouchée avec délicatesse, sensibilité et amour par un ou plusieurs membres de notre équipe parce que l'harmonie entre l'image et le cœur était enfin là ! Et là pour tous, la mère, le père, la fratrie et le reste de la famille, c'est une re-naissance ! Et moi aussi, j'ai pleuré d'une joie intérieure tranquille quand ils ont eu l'occasion de nous transmettre un témoignage, un remerciement qui vaut plus que tout l'argent du monde: " Ma si petite fille, je vais pouvoir enfin la montrer à son grand frère qui voulait la voir." "C'est les yeux plein de larmes que je vous écris ce mail, mais des larmes de reconnaissance , je vous suis très reconnaissante, pour ce que vous m'avez apporté N. est "enfin" présenté aux siens , et cela n'a pas de prix, c'est magique !!!..." " Parce qu'elle est restée 3 longs jours dans mon ventre, son visage était bruni, me rappelant l'omniprésence de la mort dans ces clichés ... Aujourd'hui, grâce à votre travail, je peux de nouveau les regarder, mieux : l'intégrer sans problème dans mes clichés familiaux. La présenter à sa petite sœur V., l'exposer ... C'est plus qu'un cadeau que vous m'offrez aujourd'hui... 4 ans après, j'ai l'impression d'acquérir un nouveau trésor ... C'est pour cela que le mot "merci" me semble bien insuffisant." Alors, oui, je suis engagé dans cette belle mission, jusqu'à ce que je n'ai plus la capacité à savoir recevoir de tels témoignages, que je n'attends pas pour autant en retour. Jean

Audrey, photographe bénévole

posté le 31 mar 2016

Audrey est photographe professionnelle près de Saint-Etienne. Elle est bénévole pour Souvenange, merci Audrey <3

"Bonjour, je suis Audrey, photographe professionnelle basée sur Saint Etienne (Loire). En 2007, je suis devenue «mam’ange » comme on dit. Mon fils, Thomas, est né trop tôt. Il s’est battu comme un chef pendant 9 jours, branché à un tas de machine. A l’époque je n’étais pas photographe pro mais mon appareil n’était jamais loin, j’ai donc réalisé quelques clichés en néonat. Et l’infirmière en a réalisé une le jour de son départ où il est dans nos bras. Je n’ai pas montré ces clichés au début car ils étaient difficile à regarder avec tous ses tuyaux etc… J’ai finalement tenté de les retoucher avec les moyens du bord de l’époque (je n’avais pas de logiciel photo etc…). J’ai réussi à avoir une photo qui ne rappelle pas la néonat dès qu’on la regarde. Cette photo a été le socle sur lequel j’ai pu continuer à avancer malgré tout. Elle a tout simplement été vitale pour moi, pour mon mari aussi. Elle trône aussi chez les grand-parents au milieu des autres petits enfants sans créer de malaise. C’est à travers cette photo que mon petit loulou laisse une trace de son court passage sur terre et dans nos vie. Lorsque j’ai entendu parlé de Souvenange cette année, la question ne s’est pas posée, je devais être bénévole pour tous ces par’anges. Merci pour la création de cette association."

Marjorie, photographe bénévole

posté le 31 mar 2016

Marjorie est une jeune photographe professionnelle basée à Albi. Elle s'engage auprès de l'association Souvenange. Merci à elle <3

"Le 9 janvier 2015 j'ai donné naissance à mon fils, le dicton est vrai, donner naissance est le moyen le plus sûr de comprendre le mot miracle. Des les premiers instant les questions se bousculent, va t'il bien ? C'est normal ? ... Quelques jours après une amie donne naissance elle aussi à son fils, qui ne vivra pas. Choc émotionnel... Je m'accroche à mon fils encore plus. Pourquoi la vie est elle injuste ? Et si ça m'étais arrivé ? Comment je peux la soutenir, l'aider à traverser ça ? Á cet instant je n'étais pas encore photographe mais je savais déjà ce qu'une seule photo pouvais apporter : quelques fractions de secondes capturées à tout jamais, des souvenirs innommables. J'ai toujours souhaité aider, soutenir une cause tout en restant dans l'ombre. Depuis la mort du fils de mon amie je sais à quel point les photos peuvent aider à faire le deuil. Aider à se souvenir de ces tout petits instants ... Qui ne reviendront jamais. Si petite face à la détresse que peuvent vivre ces parents, je souhaite offrir de mon temps pour les aider à ma manière tant que je le peux. Leurs montrer qu'ils ne sont pas seuls, être solidaire avec leur souffrance. Voilà pourquoi je me suis rapprochée de l'association Souvenange, pour que plus tard les parents regardent les photos fièrement en se disant : mon enfant était beau, mon enfant est beau, comme j'aurais aimé pouvoir le faire si j'avais était dans leurs cas.
Marjorie"

Association de Guadeloupe

posté le 15 mar 2016

Si vous habitez en Guadeloupe et que vous êtes des parents endeuillés, l'association ALOE est là pour vous aider.

http://associationlesorphelinsdenfant.e-monsite.com/

Souvenange mentionné dans un article de blog

posté le 02 mar 2016

Elise parle du deuil périnatal dans le blog oummi-materne ... et elle parle aussi de Souvenange. Témoignage très émouvant, merci Elise.

http://oummi-materne.com/le-deuil-perinatal-encore-trop-ta…/

Audrey, photographe bénévole pour Souvenange

posté le 28 fév 2016

Audrey est photographe professionnelle, et bénévole pour Souvenange. Elle s'est engagée, voici ces mots... Merci Audrey !

Je m’appelle Audrey, j’ai 40 ans, et je suis photographe professionnelle dans le golfe de Saint Tropez, maman comblée de Lorenzo, 16 ans et de Roméo 8 ans et demi.

J’ai su depuis toute petite qu’être maman serait le rôle de ma vie. Lors de ma première grossesse, il y a 16 ans, lorsque l’on m’a parlé d’un « test de dépistage de la trisomie 21 », j’ai été terrifiée parce que ce petit être qui poussait en moi, je l’avais senti bouger, j’avais entendu son cœur battre, il était hors de question d’interrompre cette grossesse en cas de pépin… Mais pour respecter le choix du papa, j’ai pris la décision de le faire. Nous n’avons dépisté aucune trisomie, et j’ai pu mener ma grossesse normalement jusqu’au 6ieme mois. A ce moment là, mon bébé a voulu naître, mais il était trop tôt, j’ai donc été hospitalisée et on m’a injecté des produits afin que je puisse « tenir » le bébé au maximum… Lorenzo est né à 36 semaines et demi de grossesse, et aujourd’hui il a 16 ans c’est un beau jeune homme de 1m83 ! Je me suis demandé comment j’aurais pu survivre si les choses ne s’étaient pas passées ainsi, aurais je supporté la douleur, le deuil ? C’est quelque chose qui m’a longtemps travaillé. 7 ans plus tard, ma deuxième grossesse a été tellement douce que j’ai pu enfin retrouver la paix. Et je découvre le miracle de la vie à chaque séance nouveau né que je fais dans mon travail… c’est un bonheur.

Quand j'ai entendu parler de l’association « SOUVENANGE » ma réaction première a été l’angoisse, comment aborder une telle question alors que moi même j’avais été longtemps préoccupée par cette crainte, comment rester digne devant des parents désemparés, meurtris ? Et puis le temps est passé, l’idée a fait son chemin et je pense que le moment est venu pour moi, d’offrir de mon temps, de mon talent à ces parents, afin qu’ils puissent garder un souvenir, un témoignage, une preuve d’amour envers leur enfant.

Je tiens à leur permettre de garder ce souvenir intemporel de leur enfant. Alors me voilà, adhérente de l’association, photographe de l’association Souvenange, maman, et humaine avant tout.

J’espère que ma démarche apportera un peu d’aide à ces parents endeuillés, que grâce à ma démarche, ils se sentiront un peu moins seuls, nous sommes tous des êtres humains, il me semble important que nous soyons solidaires dans la joie comme dans la douleur, et c’est ma façon à moi de m’associer à mes semblables.

Nathou, photographe bénévole pour Souvenange

posté le 19 fév 2016

Nathou est une photographe professionnelle, bénévole de Souvenange, elle habite près de Chatellerault. Voici les mots qui résument son engagement. Merci Nathou !

Une image, c’est une Emotion. Une image, c’est un Témoignage J’ai perdu , comme tout le monde, des êtres chers, et la seule chose qui me reste d’eux ce sont des photos, traces de leur passage dans ma vie ; L’odeur de leur peau s’efface, Le timbre de leurs voix s’estompe, Leur façon de se mouvoir se confond… Mon engagement photographique pour cette cause coule de source tant il est vrai qu’une image est une émotion. Nul besoin de faire de grand discours, le témoignage de cette maman dit tout : "Je voulais encore vous remercier d'avoir transformé quelques instants du passé en moments d'éternité..."

Pages