Block title
Block content

Audrey, photographe bénévole

posté le 31 mar 2016

Audrey est photographe professionnelle près de Saint-Etienne. Elle est bénévole pour Souvenange, merci Audrey <3

"Bonjour, je suis Audrey, photographe professionnelle basée sur Saint Etienne (Loire). En 2007, je suis devenue «mam’ange » comme on dit. Mon fils, Thomas, est né trop tôt. Il s’est battu comme un chef pendant 9 jours, branché à un tas de machine. A l’époque je n’étais pas photographe pro mais mon appareil n’était jamais loin, j’ai donc réalisé quelques clichés en néonat. Et l’infirmière en a réalisé une le jour de son départ où il est dans nos bras. Je n’ai pas montré ces clichés au début car ils étaient difficile à regarder avec tous ses tuyaux etc… J’ai finalement tenté de les retoucher avec les moyens du bord de l’époque (je n’avais pas de logiciel photo etc…). J’ai réussi à avoir une photo qui ne rappelle pas la néonat dès qu’on la regarde. Cette photo a été le socle sur lequel j’ai pu continuer à avancer malgré tout. Elle a tout simplement été vitale pour moi, pour mon mari aussi. Elle trône aussi chez les grand-parents au milieu des autres petits enfants sans créer de malaise. C’est à travers cette photo que mon petit loulou laisse une trace de son court passage sur terre et dans nos vie. Lorsque j’ai entendu parlé de Souvenange cette année, la question ne s’est pas posée, je devais être bénévole pour tous ces par’anges. Merci pour la création de cette association."

Marjorie, photographe bénévole

posté le 31 mar 2016

Marjorie est une jeune photographe professionnelle basée à Albi. Elle s'engage auprès de l'association Souvenange. Merci à elle <3

"Le 9 janvier 2015 j'ai donné naissance à mon fils, le dicton est vrai, donner naissance est le moyen le plus sûr de comprendre le mot miracle. Des les premiers instant les questions se bousculent, va t'il bien ? C'est normal ? ... Quelques jours après une amie donne naissance elle aussi à son fils, qui ne vivra pas. Choc émotionnel... Je m'accroche à mon fils encore plus. Pourquoi la vie est elle injuste ? Et si ça m'étais arrivé ? Comment je peux la soutenir, l'aider à traverser ça ? Á cet instant je n'étais pas encore photographe mais je savais déjà ce qu'une seule photo pouvais apporter : quelques fractions de secondes capturées à tout jamais, des souvenirs innommables. J'ai toujours souhaité aider, soutenir une cause tout en restant dans l'ombre. Depuis la mort du fils de mon amie je sais à quel point les photos peuvent aider à faire le deuil. Aider à se souvenir de ces tout petits instants ... Qui ne reviendront jamais. Si petite face à la détresse que peuvent vivre ces parents, je souhaite offrir de mon temps pour les aider à ma manière tant que je le peux. Leurs montrer qu'ils ne sont pas seuls, être solidaire avec leur souffrance. Voilà pourquoi je me suis rapprochée de l'association Souvenange, pour que plus tard les parents regardent les photos fièrement en se disant : mon enfant était beau, mon enfant est beau, comme j'aurais aimé pouvoir le faire si j'avais était dans leurs cas.
Marjorie"

Association de Guadeloupe

posté le 15 mar 2016

Si vous habitez en Guadeloupe et que vous êtes des parents endeuillés, l'association ALOE est là pour vous aider.

http://associationlesorphelinsdenfant.e-monsite.com/

Souvenange mentionné dans un article de blog

posté le 02 mar 2016

Elise parle du deuil périnatal dans le blog oummi-materne ... et elle parle aussi de Souvenange. Témoignage très émouvant, merci Elise.

http://oummi-materne.com/le-deuil-perinatal-encore-trop-ta…/

Audrey, photographe bénévole pour Souvenange

posté le 28 fév 2016

Audrey est photographe professionnelle, et bénévole pour Souvenange. Elle s'est engagée, voici ces mots... Merci Audrey !

Je m’appelle Audrey, j’ai 40 ans, et je suis photographe professionnelle dans le golfe de Saint Tropez, maman comblée de Lorenzo, 16 ans et de Roméo 8 ans et demi.

J’ai su depuis toute petite qu’être maman serait le rôle de ma vie. Lors de ma première grossesse, il y a 16 ans, lorsque l’on m’a parlé d’un « test de dépistage de la trisomie 21 », j’ai été terrifiée parce que ce petit être qui poussait en moi, je l’avais senti bouger, j’avais entendu son cœur battre, il était hors de question d’interrompre cette grossesse en cas de pépin… Mais pour respecter le choix du papa, j’ai pris la décision de le faire. Nous n’avons dépisté aucune trisomie, et j’ai pu mener ma grossesse normalement jusqu’au 6ieme mois. A ce moment là, mon bébé a voulu naître, mais il était trop tôt, j’ai donc été hospitalisée et on m’a injecté des produits afin que je puisse « tenir » le bébé au maximum… Lorenzo est né à 36 semaines et demi de grossesse, et aujourd’hui il a 16 ans c’est un beau jeune homme de 1m83 ! Je me suis demandé comment j’aurais pu survivre si les choses ne s’étaient pas passées ainsi, aurais je supporté la douleur, le deuil ? C’est quelque chose qui m’a longtemps travaillé. 7 ans plus tard, ma deuxième grossesse a été tellement douce que j’ai pu enfin retrouver la paix. Et je découvre le miracle de la vie à chaque séance nouveau né que je fais dans mon travail… c’est un bonheur.

Quand j'ai entendu parler de l’association « SOUVENANGE » ma réaction première a été l’angoisse, comment aborder une telle question alors que moi même j’avais été longtemps préoccupée par cette crainte, comment rester digne devant des parents désemparés, meurtris ? Et puis le temps est passé, l’idée a fait son chemin et je pense que le moment est venu pour moi, d’offrir de mon temps, de mon talent à ces parents, afin qu’ils puissent garder un souvenir, un témoignage, une preuve d’amour envers leur enfant.

Je tiens à leur permettre de garder ce souvenir intemporel de leur enfant. Alors me voilà, adhérente de l’association, photographe de l’association Souvenange, maman, et humaine avant tout.

J’espère que ma démarche apportera un peu d’aide à ces parents endeuillés, que grâce à ma démarche, ils se sentiront un peu moins seuls, nous sommes tous des êtres humains, il me semble important que nous soyons solidaires dans la joie comme dans la douleur, et c’est ma façon à moi de m’associer à mes semblables.

Nathou, photographe bénévole pour Souvenange

posté le 19 fév 2016

Nathou est une photographe professionnelle, bénévole de Souvenange, elle habite près de Chatellerault. Voici les mots qui résument son engagement. Merci Nathou !

Une image, c’est une Emotion. Une image, c’est un Témoignage J’ai perdu , comme tout le monde, des êtres chers, et la seule chose qui me reste d’eux ce sont des photos, traces de leur passage dans ma vie ; L’odeur de leur peau s’efface, Le timbre de leurs voix s’estompe, Leur façon de se mouvoir se confond… Mon engagement photographique pour cette cause coule de source tant il est vrai qu’une image est une émotion. Nul besoin de faire de grand discours, le témoignage de cette maman dit tout : "Je voulais encore vous remercier d'avoir transformé quelques instants du passé en moments d'éternité..."

Jean-Baptiste, photographe bénévole pour Souvenange

posté le 18 fév 2016

L'objectif premier de l'association Souvenange est de trouver des photographes bénévoles qui accepteront d'intervenir dans les maternités près de chez eux afin de mailler le territoire français et que plus aucun parent endeuillé n'ait à subir en plus, le fait de ne pas avoir de photo de son bébé, ou bien des photos de très mauvaise qualité.

Jean-Baptiste est l'un d'eux, il habite dans la région lilloise et entame pour l'association le parcours du combattant de convaincre les maternités de collaborer avec lui. Jean-Baptiste est un photographe professionnel, et aussi un papa endeuillé. Il m'a permis de partager avec vous ce texte qu'il a écrit hier à l'occasion de l'anniversaire de l'une de ses filles.

"Il y a dix ans aujourd'hui, Athénaïs naissait sans vie, comme sa grande sœur quinze mois auparavant.
Je ne saurai jamais si vous auriez aimé les fraises, la danse ou Disneyland. Mais ce n'est pas mon plus grand regret. Mon plus grand regret est de n'avoir aucun souvenir de toi, de ne pas avoir fait ta connaissance, comme j'ai pu le faire avec ta grande sœur. Et je te demande pardon. 
Chaque jour, je pense à vous, mes bébés...
Ces deuils sont longs, c'est une longue démarche, un long travail sur moi-même. Nous n'avons pas souhaité te voir, Athénaïs, car nous avions été trop chamboulés par cette rencontre avec ta grande sœur, et par ce souvenir qu'on nous a donné. J'en ai voulu aux soignants, j'ai vécu cette rencontre comme un traumatisme. Aujourd'hui je me rend compte de l'importance de cette rencontre, sur le long terme. Et je regrette. Le véritable traumatisme, pour moi, est de ne pas t'avoir vue, touchée, dit bonjour et non au revoir...
Quand j'ai découvert que des photographes offraient leurs services aux parents endeuillés, j'ai cherché, j'ai contacté des associations de paranges, car je veux offrir ce souvenir que je n'ai pas eu, transformer pour les parents cet adieu en bonjour...
Et j'ai atterri ici. Je viens enfin d'adhérer, et pour tes dix ans, mon amour, je te ou plutôt je vous fais à toutes les deux ce cadeau de me mettre au travail et de démarcher les maternités de mon secteur dès demain. 
Bon anniversaire mon ange"

Merci à toi Jean-Baptiste, merci aux autres photographes qui adhèrent à l'association et commencent à entamer des démarches, et merci à ceux qui nous rejoindront dans l'avenir. 
J'en profite également pour remercier les adhérents non photographes qui sont précieux par leur soutien pour nous et pour la cause.

Voeux

posté le 01 jan 2016

Nous vous présentons nos meilleurs vœux pour l'année 2016 qui vient d'éclore.

Que l'Amour soit et reste dans vos cœurs et vos vies malgré les épreuves.

Douces pensées pour les bébés partis trop tôt.

Hélène (Présidente de l'association) & Jean (secrétaire - trésorier)

Bilan

posté le 30 déc 2015

La fin de l'année est propice au bilan !

L'association Souvenange a 1 an.
Durant cette année 2015, elle a acté une collaboration avec une maternité, depuis le 11 mars.
La photographe bénévole de cette maternité (moi...) est intervenue 6 fois. À chaque fois, un cd ou des tirages ou les deux ont été remis.
Nous avons eu de nombreuses demandes de retouches, dont certaines sont encore en attente.
Un dossier de présentation de l'association a été rédigé et est en possession des près de 60 photographes volontaires pour être bénévoles.
L'association a été reconnue d'intérêt général (66 % de vos cotisations et dons seront donc déductibles de vos impôts).
100 € de subvention exceptionnelle ont été accordés par la commune où Souvenange est basée (Veyrac - 87520).
Souvenange s'est doté d'un site.
Le bulletin d'adhésion et de don 2016 est disponible. Nous avons besoin de vous !

Hélène (Présidente)

Merci et présentation du portraitiste Thierry Tabutaud

posté le 14 déc 2015

Vous êtes 300 personnes à suivre la page Facebook de Souvenange. Je vous remercie de votre présence et de votre soutien.
Aujourd'hui, je voulais vous parler d'un portraitiste qui accepte de dessiner les bébés décédés. Il a beaucoup de talent et est très humain et à l'écoute des demandes. Si vous voulez faire faire le portrait de votre bébé, je vous le recommande vivement. Dites-lui que vous venez de la part de Souvenange !
Lui et nous faisons un travail complémentaire pour aider les parents dans leur deuil grâce à une belle image de leur bébé.

Accéder à la page de Thierry Tabutaud

Pages