Block title
Block content
Photographe

Une jolie famille, deux enfants, un mari aimant. Un premier enfant en 2004, un garçon puis, 4 ans plus tard une fille, née sur le fil, à 26 semaines de grossesse. Une première épreuve qui vous apprend que vous ne contrôlez rien, que c’est la vie qui vous donne et que c’est elle qui reprend. La vie est victorieuse et cette merveilleuse petite fille me rappelle depuis 8 ans par son sourire qu’il faut garder espoir. Le temps passe, et un jour, un miracle, une grossesse inattendue, je porte à nouveau la vie. A 37 ans je redécouvre la douceur d’une grossesse, partagée entre joie et angoisse. Par précaution et pour éviter tout accouchement prématuré, on me pose un cerclage, la voix du médecin me rassure. 27 septembre 2016, 22 semaines de grossesse, je dois accoucher, les contractions sont trop fortes. Cet enfant décide qu’il est temps pour lui…il décide de partir. Partir à la rencontre de ses parents, partager un bref instant, mon petit ange Elie est né. Un souffle, des paroles douces, puis déjà le temps des adieux. Quelle injustice ? Pourquoi ? Je suis en colère…Je n’ai rien de lui. Ah si, peut-être quelques photos…mais à qui les montrer ? mon bébé est magnifique mais suis-je objective ? Comment le montrer au reste du monde ? Il est si petit, sa peau est si fine… Alors je cherche sur les réseaux sociaux, je fais une belle découverte et je croise la route de l’association SOUVENANGE...Un premier contact, de l’écoute, et cette phrase : faite nous parvenir vos clichés. Quel réconfort de savoir que des personnes sont là, pour vous, pour ces petits êtres qui nous remplissent d’un amour inconditionnel et en même temps d’une douleur intense et bien souvent, de rares souvenirs. Un matin je reçois par mail, les photos de mon petit ange. Mon petit Elie...Il est beau, serein, en paix...Quel réconfort, le travail est magnifique…parfait. Vient aujourd’hui le temps pour moi de faire de cette douloureuse expérience un beau souvenir, une force, un chemin de vie, et de rejoindre l’association en tant que photographe bénévole. Comme j’aime à le dire, il n’y a pas de coïncidences, que de belles rencontres. Alors aujourd’hui je suis là, et je veux l’être pour immortaliser ces instants si précieux, uniques, intenses et apporter aux parents qui vont traverser cette épreuve toute ma bienveillance.