Block title
Block content
Photographe

Je me prénomme Jessica, j’ai 35 ans, je suis maman de 3 enfants de 16, 14 et 11 ans. Et au fond de moi, un 4ème enfant qui aurait dû naître en 2016. Je suis photographe professionnelle depuis 2015. Faire partie de l’association « Souvenange », c’est une manière pour moi d'être impliquée dans une fonction d’accompagnement et d'apporter une aide à ces familles dont l'enfant ne vieillira pas. J’ai été confrontée à des fins de grossesses difficiles dues notamment à l'installation d'une HTA de grossesse (hypertension gravidique de grossesse). Mettant en premier lieu, ma vie en danger et inévitablement celui de l'enfant que je portais. Provoquant des accouchements programmés, prématurés, notamment pour mes 2 garçons, nés en 2001 et 2003 nés à 36 semaines. En 2015, dans une nouvelle histoire amoureuse, j'ai eu la grande surprise de porter de nouveau la vie. Très vite, les choses se sont accélérées et j'ai dû prendre la décision de mettre un terme à cette grossesse pour "motif maternel". Nous avons eu le temps de voir mon ventre s’arrondir, j'étais habitée par une espèce de zénitude intérieure indescriptible, peut-être parce que la vie m'offrait une nouvelle chance, avec un nouveau compagnon... une nouvelle histoire à écrire... mes seins étaient gonflés par la grossesse, les nausées présentes voir omniprésentes, je l'ai vu bouger à travers l'écran de contrôle échographique… mais une tension trop élevée, trop dangereuse a fait son apparition et cette fois-ci n'a pas attendue le dernier trimestre. J'étais maman de 3 enfants, en bonne santé. J'ai perdu mon papa, très jeune d'un AVC dû à l'hypertension. Je sais les dégâts que ce mal peut faire et j'ai préféré ne prendre aucun risque pour préserver mes 3 enfants et continuer de les chérir. Je comprends la culpabilité que l’on ressent quand on est décisionnaire de tout arrêter ! Ou celle que l’on peut éprouver de ne pas pouvoir faire « comme tout le monde », une maternité « simple et sans problèmes ». J’approuve et j’encourage ce besoin de souvenirs imagés, pour ne pas oublier, pour partager ce moment vécu, ce moment fort, de la maternité, et de toutes ces ramifications qui accompagnent la parentalité. J'espère apporter un peu de douceur, grâce à l'association Souvenange, à ces parents qui ont dû prendre une décision pour accompagner leur enfant à ne pas souffrir ou ceux qui n'ont rien demandé mais où la vie en a décidé, à ce moment-là, autrement. Rendre la réalité un peu plus douce, un peu moins dure. Jessica, maman et photographe