Block title
Block content
Photographe

Bonjour, je m’appelle Marlène, je suis photographe et je suis la maman de 4 enfants, Franklin, 5 ans, Emmett, né sans vie il y a 4 ans et Callie et Lexie, 21 mois. Avant d’être photographe, j’étais sage-femme, c’est là que j’ai été sensibilisée au deuil périnatal pour la première fois. En accompagnant ces parents, que j’essayais d’aider du mieux possible, je ne me rendais pas compte de l’immensité des sentiments que l’on pouvait ressentir face à un tel deuil. J’ai perdu mon fils, et j’ai compris, j’ai ressenti cette douleur. Le jour J, impossible d’imaginer prendre des photos. Les photos sont réservées aux moments heureux dont on veut se souvenir, et je pensais que la naissance de mon fils étant tellement difficile, je ne voudrais pas en garder de souvenir. Que je me trompais !! Rapidement, ces photos m’ont manqué, je ne pouvais pas le montrer, mettre un cadre chez moi, à côté de mes autres enfants, et j’avais très peur de ne plus me souvenir à quoi il ressemblait. Un peu plus tard j’ai intégré doucement le monde associatif, lorsque je m’en suis sentie capable et j’ai entendu parler d’associations qui bénévolement, proposaient non seulement de retoucher éventuellement d’anciennes photos pour les rendre montrables à l’entourage mais également d’aller directement dans les maternités prendre de belles photos des enfants, afin que les parents puissent être fiers de montrer la beauté de leur enfant qu’ils ont pu percevoir mais que malheureusement leur entourage ne peut pas voir sur les maigres photos prises par les équipes médicales. Etant devenu photographe, cela m’a paru une évidence de rejoindre Souvenange, afin de pouvoir offrir aux futurs paranges endeuillés, un souvenir digne de leur petit ange. Un souvenir photographique qui ressemble au souvenir qu’eux en ont, et qu’ils pourront partager avec toutes les personnes qu’ils veulent sans avoir peur des réactions des gens. Je suis vraiment honorée de faire partie de cette association et d’avoir intégré une équipe qui aide autant les gens. Et je remercie Hélène et Jean pour leur accueil chaleureux et le formidable travail qu’ils accomplissent au quotidien.